Les problèmes de riches

Sans-titre-6.png
Sans-titre-5.png

Partager cet article →

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

1. Livre que je viens de finir : « Et Nietzsche a pleuré » de Irvin D. Yalom 🤔

On m’a récemment recommandé ce livre, que je viens de finir. Il démarre un peu lentement à mon goût, mais il frappe fort 💥 à la fin et m’a fait réfléchir à plusieurs choses sur ma vie.

Voici quelques-un des passages surlignés, qui m’ont fait réagir d’une façon ou d’une autre 🤔 :

  • “Ce n’est pas la vérité qui est sacrée, mais la quête de sa propre vérité ! Existe-t-il un acte plus sacré que la recherche de soi ?”
 
  • “Il est plus facile, beaucoup plus facile, d’obéir à autrui que de se commander soi-même” 🧭
 
  • “Vous avez compris qu’il était vain d’atteindre les mauvais objectifs, et vain de s’en fixer de nouveaux tout aussi mauvais. Multipliez zéro autant de fois que vous le voudrez, vous obtiendrez toujours zéro !”
 
  • “Vivez pleinement la vie ! L’horreur de la mort disparaît dès lors que l’on meurt en ayant vécu jusqu’au bout ! Si vous ne vivez pas au bon moment, alors vous ne mourrez jamais au bon moment non plus.” 🎉
 
  • “Avez-vous vécu votre vie ? Ou bien est-ce votre vie qui vous a vécu ? L’avez-vous choisie ? Ou avez-vous été choisie par elle ? L’avez-vous aimée ? Ou la regrettez-vous ? Voilà ce que j’entends lorsque je vous demande si vous avez vécu jusqu’au bout.”
 
  • “Vous débordez d’une vie non vécue. Et votre cœur bat à l’unisson du temps qui passe, de ce temps qui ne cesse d’être vorace, qui engloutit, qui engloutit, mais ne rend jamais rien.”💔


Voici quelques idées fortes que je retiens et que je voudrais partager avec toi :

  • Il est facile de se laisser enfermer dans les standards de notre société 🏢, le conformisme et de laisser ces choses là dicter nos choix de vie plutôt que de vraiment se demander ce qu’on veut et de chercher à l’obtenir.
 
  • Il est parfois facile de cacher derrière des idées nobles (sens du devoir👮‍♂️, bienveillance 🤲, tolérance🌈, …) le fait qu’on n’a pas le courage de faire ce qu’on voudrait vraiment.
 
  • Nous devrions tous consacrer plus de temps à essayer de comprendre et d’incarner qui nous sommes.


Je suis curieuse, est-ce que certaines de ces idées résonnent chez toi ? 🙂

 

2. La chose qu’il faudrait faire systématiquement après avoir lu un livre 📘

Note : ce que je décris dans ce 2ème point s’applique pour des livres de “non-fiction” pas forcément pour des romans par ex.

J’ai fini “Et Nietschze a pleuré” dans le train qui allait d’Oxford à Londres la semaine dernière. J’étais sur mon Kindle, avec plein d’autres livres en cours et j’ai failli, à peine ce livre terminé, me plonger directement dans un autre.

Mais une petite voix m’a dit de me laisser un peu de temps de “digestion” avant d’entamer une autre lecture.

Car il y a plusieurs choses qui ont résonné chez moi dans ce livre, parfois sans que je comprenne exactement pourquoi 🧐.

Du coup, je me suis listé une série de questions à me poser pendant mes prochaines sessions d’écriture ✍️, en voici 2 par exemple :

  • Dans quels domaines de ma vie j’ai laissé la norme / les circonstances décider à ma place de ce qu’il fallait faire ?
 
  • À quel moment j’ai laissé la “vertu” ou le “devoir” me faire agir d’une façon qui n’est pas vraiment la mienne ?


Là où je veux venir en te disant ça, c’est qu’on a parfois tendance à valoriser le fait de lire beaucoup de livres “je lis un livre par semaine !”, “j’ai lu X livres cette année !”.📈

Mais à quoi bon lire tous ces livres si on n’en garde rien ❓

Pour moi, lire est une façon d’apprendre, de me confronter à d’autres façons de voir les choses et de challenger ma façon de faire pour progresser en tant que personne.

Or, il nous manque parfois l’étape la plus importante pour que nos découvertes donnent lieu à de vraies améliorations voire transformations dans nos vies : passer à l’action 🚀.

Alors si tu as cette tendance toi aussi, la prochaine fois que tu lis un livre qui résonne beaucoup avec toi, je t’invite à prendre un temps pour ça, avant de passer au suivant.

 

3. Faire la différence entre les vrais problèmes et les “problèmes de riches”💰

Je voudrais partager avec toi une habitude que j’ai réussi à avoir ces derniers jours, que j’aimerais garder dans le futur (mais ce n’est pas gagné ^^) 😊

Ces derniers jours ont été assez mouvementés : avec la gestion de l’entreprise, la finalisation de la formation Atteins tes Objectifs 2024, le fait qu’on soit dans une phase critique de notre dernier investissement immobilier avec mon mari (on crée un airbnb Harry Potter !) avec beaucoup d’urgences et d’imprévus à gérer 🚨 ET que nous sommes partis quelques jours à Londres avec des amis entrepreneurs.

Bref, tout ça pour donner un peu de contexte et te dire qu’il y a eu plusieurs choses ces derniers jours qui m’ont stressée ou préoccupée 😰.

Mais la nouveauté dans tout ça, c’est que lorsqu’un nouveau sujet/problème se présentait et que je sentais le stress monter, j’ai réussi à prendre du recul et à réaliser que toutes ces préoccupations sont au final ce qu’on appelle… “des problèmes de riches”. 🤷‍♀️💎

Par “problème de riches” je n’entends pas par là des problèmes que tu n’as que quand tu as des millions sur le compte en banque (ce n’est pas mon cas ^^)

Ce que je veux dire, c’est que ce ne sont pas des problèmes de vie ou de mort pour moi ou les personnes que j’aime ou des problèmes qui mettent en péril mon couple, mon foyer, etc. 🏡❤️

Souvent, les sujets au centre de mes préoccupations sont pour avoir plus de confort dans ma vie (ex. : On investit dans l’immobilier pour développer et diversifier nos revenus, donc augmenter notre confort financier, mais ce n’est pas ça qui va déterminer si on a de quoi manger la semaine prochaine ou pas).

Mais c’est très facile d’oublier ça et de laisser ces préoccupations prendre trop de place de notre tête, la façon dont on se sent et nous gâcher la vie parfois.

Alors la prochaine fois que quelque chose te stresse, je t’invite à te poser toi aussi la question : dans quelle mesure ce problème est un “problème de riche ?” 😉

Si tu veux aller plus loin 

 

 

  • 3. Top Délégation– Le process étape par étape pour recruter la personne idéale à qui déléguer une partie de ta charge de travail (47€)
S'inscrire à la Newsletter du Lundi 📩

Découvre d'autres articles

Newsletter

Le syndrome de la grenouille cuite

1. Entrepreneurs : LA chose à identifier et corriger pour gagner plus Depuis quelques semaines, j’accompagne une sélection de chefs d’entreprise dans un tout nouveau

Newsletter

4 super tips de networking d’un introverti

1.4 super tips de networking d’un introverti Mardi, je disais à l’un des entrepreneurs que j’accompagne dans notre tout nouveau programme “Croissance 20-80” que si