Si tu ne passes pas à l’action, c’est que ça te rend service

Sans-titre-6.png
Sans-titre-5.png

Partager cet article →

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Je finis d’écrire cette newsletter depuis la voiture, en route pour un petit week-en à la campagne entre amis 🙂

1. Si tu ne passes pas à l’action, c’est que ça te rend service 💡

La semaine dernière je suis tombée grâce à Gérald Faure sur ce super épisode du podcast d’Aline de TheBBoost : “Si tu n’arrives pas à passer à l’action, c’est que ça te rend service”. 

Elle décrit cette prise de conscience comme l’une des plus violentes de toute sa vie. 

Ça t’est déjà arrivé d’avoir un objectif 🎯, de savoir quoi faire pour l’atteindre mais pour autant de ne pas passer à l’action ?

Dans ces moments-là, tu t’es peut-être dit que tu manquais de volonté, de discipline … Et pourtant, ce n’est pas forcément ça. 

Car si tu n’agis pas, c’est peut-être parce qu’inconsciemment tu juges que ça te rend service.🤔

Prenons l’exemple d’un cas que je connais bien, car je suis moi même passée par là (et que je vois certaines personnes qu’on accompagne dans nos programmes passer par cette étape là aussi) :

  • Une personne, disons qu’elle s’appelle Julie, travaille énormément et elle aimerait beaucoup avoir plus de temps pour elle, son mari et ses enfants. 
  • Julie sait quoi faire pour travailler moins et pourtant elle ne le fait pas.  
  • Pourquoi ? Parce qu’elle est très attachée à cette image de la personne “qui travaille dur, qui est importante, qui est très demandée” elle s’est toujours sentie valorisée par ça, elle aime que les gens pensent qu’elle a de l’ambition et qu’elle donne de sa personne, elle s’est forgée une partie de son identité autour de ça. 
  • Inconsciemment, Julie se dit donc que le fait de travailler moins risquerait de lui faire perdre ça, de remettre en question l’image qu’elle a d’elle-même et l’image que les autres ont d’elle, alors plutôt que de risquer ça … une partie d’elle préfère ne rien changer. 

 

Tu vois ce que je veux dire ? 

Cette même logique peut s’appliquer dans tous les domaines de ta vie. 

Et toi ? Quel objectif tu te dis vouloir atteindre sans pour autant faire les actions qui te permettraient d’y arriver ? En quoi ça te rend service de ne pas passer à l’action ? 💭

 

2. Pourquoi cette chef d’entreprise a choisi de ‘laisser l’argent sur la table » 💶

On a tellement d’exemples qui nous poussent à valoriser la mentalité “hard work”, du “travaille dur, ne compte pas tes heures et tu réussiras !” que quand je tombe sur des exemples de l’opposé, je suis presque obligée de vous en parler 🗣️🙂

Celui-ci vient d’April Perry, créatrice de LearnDoBecome. 

Après avoir été souvent poussée par d’autres entrepreneurs à toujours vouloir développer son entreprise, faire grandir son équipe, chercher un plus gros chiffre d’affaires d’année en année pour incarner au mieux sa mission, avoir le maximum d’impact … elle s’est rendu compte que rien de tout ça ne l’y aidait vraiment. 🤯

Elle partage avoir  surtout ressenti du stress, de la fatigue et un manque de sens. 

Elle raconte : “Les gens parlent toujours de “laisser de l’argent sur la table” comme si c’était une mauvaise chose. “Pourquoi tu ne vends pas un autre produit ? Pourquoi tu n’organises pas un mastermind ? Pourquoi tu ne vends pas des produits physiques ?” Mais personne ne parle du coût mental et émotionnel de gérer toutes ces choses. Je pense que l’on doit changer de perspective.

  • Pourquoi on laisse de la “tranquillité d’esprit” sur la table ? 
  • Pourquoi on laisse du temps en famille sur la table ? 
  • Qu’en est-il de ta santé mentale et de sentir que ce que tu as et fait déjà est suffisant ? 
  • Dans quel état est ton couple ? 
  • Est-ce que tu arrives à t’asseoir et juste “être” ?”

 

Elle cite Alex Hormozi qui aurait dit : “Quand j’avais 20 ans, j’avais envie d’être millionnaire. Quand j’ai été millionnaire, j’ai eu envie d’avoir 20 ans”. 

En pratique, avec son mari ils ont décidé de simplifier au maximum leur entreprise : 

  • Une petite équipe de 6 personnes à distance
  • Des échanges essentiellement en asynchrone (par messages/emails/audios) et quasi aucun RDV/réunions 
  • Ils ont réduit leur charge de travail en ne gardant que l’essentiel. 

 

Et toi ? Dans quelle mesure aujourd’hui tu gagnerais à être en paix avec le fait de “laisser de l’argent sur la table” ? Qu’est-ce que ça changerait dans ta vie ? 🤔 

 

3.La discussion qui a fait déménager Sahil Bloom à l’autre bout du pays ✈️

J’ai continué à lire du contenu de Sahil Bloom (dont je te parlais déjà dans la newsletter hebdo précédente) et cet article m’a tapé dans l’œil. 

 

(Tu peux le traduire en français grâce à ChatGPT en utilisant la méthode décrite dans cette vidéo)

Il raconte une discussion avec un ami durant laquelle ils parlaient du fait que Bloom adorait vivre en Californie 🌴, mais qu’il voyait très peu sa famille et notamment ses parents qui eux vivent à Boston 🏙️

Son ami demande à Bloom quel âge ont ses parents et à quelle fréquence il arrive à les voir. 

Bloom répond qu’ils ont 65 ans et qu’il les voit 1 fois par an. 🗓️

Son ami lui dit alors quelque chose qui va le bouleverser : 

“Ok, alors ça veut dire que tu verras tes parents encore 15 fois dans ta vie”. 

(Si on considère la durée de vie moyenne de 80 ans). 

Bloom raconte le choc qu’il a ressenti en entendant ça … Et sa réaction n’a pas tardé : quelques jours plus tard, il a mis en vente sa maison en Californie pour se rapprocher de sa famille. 

Il écrit : “Tout ce qu’on fait est en anticipation du futur. Quand ce futur arrive, on repart à zéro pour penser au prochain futur

  • “J’ai hâte d’avoir 16 ans pour pouvoir conduire”. 
  • “J’ai hâte d’avoir 18 ans pour quitter la maison et à aller à l’université”. 
  • “J’ai hâte d’avoir 25 ans pour avoir mon propre appartement”. 
  • “J’ai hâte d’avoir 35 ans pour entraîner l’équipe de mon fils”. 
  • “J’ai hâte d’avoir 45 ans pour diriger cette entreprise”. 

 

Je pense qu’on a tous besoin de rappels comme celui-ci qui viennent nous faire sortir la tête du guidon, prendre un peu de recul sur notre vie, réaliser que le temps passe bien plus vite qu’on n’aime l’admettre et que rien ni personne n’est éternel.

Car sur le papier, on le sait tous. Mais dans la pratique, c’est très difficile au quotidien de garder ça l’esprit et d’agir en conséquence. 

Et toi, qu’est-ce que tu ferais différemment en étant pleinement conscient de ça au quotidien ?🌟

Si tu veux aller plus loin 

 

 

  • 3. Top Délégation– Le process étape par étape pour recruter la personne idéale à qui déléguer une partie de ta charge de travail (47€)
S'inscrire à la Newsletter du Lundi 📩

Découvre d'autres articles

Newsletter

Le syndrome de la grenouille cuite

1. Entrepreneurs : LA chose à identifier et corriger pour gagner plus Depuis quelques semaines, j’accompagne une sélection de chefs d’entreprise dans un tout nouveau

Newsletter

4 super tips de networking d’un introverti

1.4 super tips de networking d’un introverti Mardi, je disais à l’un des entrepreneurs que j’accompagne dans notre tout nouveau programme “Croissance 20-80” que si